sign up! webstats forums guestbooks calendars
SOS Hommes Battus
Page: < 1, 2, 3 > Répondre Répondre
Auteur Messages
Korhk

Enregistré: 27.07.2012
Messages: 14

03.02.2014 - 12:25: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Plusieurs mois sont encore passés.
La situation est toujours aléatoire et le calme est plus présent dès lors que je vais dans son sens... Malheureusement, il est plus que régulier que nous fassions chambre à part, que nous ne nous parlons plus trop et que chacun ait l'air d'avoir mal.
Ce WE encore j'ai eu un portrait de moi des moins flatteurs, que la famille était malheureuse à cause de moi. Je pense de plus en plus au divorce en sachant que les enfants vont trinquer mais en espérant que le mode de garde soit Résidence Égalitaire, j'aime mes enfants et j'aime m'en occuper. Et puis j'ai peur qu'elle ait le bon rôle, qu'elle me fasse "raquer" comme elle dit juste pour se venger.
J'ai commencer à contacter SOS Papa mais il faut se rendre à des permanences et comme mes horaires sont surveillés et à justifier, c'est compliqué. Si quelqu'un à des conseils, je suis preneur.
A bientôt.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
SOSHommesBattus (M+)

Enregistré: 12.02.2008
Messages: 147

03.03.2014 - 09:23: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Les enfants ne vont pas trinquer, comme vous dites. C'est justement sur cette fausse croyance que repose le non départ des victimes.
Les enfants seront toujours mieux avec des parents séparés qu'avec des parents qui vivent ensemble dans la violence, qui les détruit à petit feu.
Maintenant si elle s'en prend aussi aux enfants, vous pouvez partir avec eux ! Dans ce cas, il vous faut déposer une main courante auprès du commissariat et justifier pourquoi vous partez et pourquoi vous emmenez les enfants (n'oubliez pas de le faire sous peine de vous retrouver avec un dépôt de plainte pour enlèvement d'enfant).
je ne sais quel âge ont vos enfants, mais sachez que dès 10 ans, ils peuvent saisir le JAF afin de demander d'être gardé par tel ou tel parent. A partir de 13 ans on leur demandera leur avis d'office.
Ensuite, n'hésitez pas à amasser les preuves : des certificats médicaux, des attestations de proches, d'amis ou de collègues, des mains courantes, des dépôts de plainte. La Justice ne reconnait QUE les preuves papier.
Enfin sachez qu'il faut en parler le plus possible autour de vous, plus il y aura de personnes au courant moins votre compagne aura de prise sur vous et plus elle fera attention à ce qu'elle fait.
Bon courage

Modératrice

 
Envoyer e-mail
JIMI

Enregistré: 10.04.2012
Messages: 21

09.03.2014 - 23:16: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour Korhk,
Il te faut partir avec un divorce pour faute.
Il faut faire suivre tes enfants ; et tu dois mettre au courant l’ensemble de tes amis et relations ; ils témoigneront.
N’oublie pas en cas de crise les pompiers pour hospitalisation à la demande d’un tiers, fait le pour tes enfants car il faut réagir. N’entre pas dans son délire ; ne l’écoute pas. Tu dois maintenant agir : soit l’HP, soit le divorce et tu pars avec les enfants donc divorce pour faute.
Bon courage
JIMI

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Korhk

Enregistré: 27.07.2012
Messages: 14

25.04.2014 - 13:39: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour à vous,

Merci à SOSHommesBattus et à JIMI pour vos derniers messages. Doucement mais surement (je l'espère), je m'oriente vers un divorce. Alors qu'un membre de SOS Papa m'a indiqué que le père était considéré comme une pompe à fric et que si je pouvais, il vallait mieux tenir bon, j'ai contacté un cabinet d'avocat spécialisé dans les violences conjugales. Avec les éléments que je lui ai apporté, l'avocat a convenu que c'était de la violence mais que je n'avais pas assez d'éléments à charge :(

Je parle de temps en temps à ma femme de cette solution en espérant au fond de moi une garde équitable mais elle dit qu'elle ne le supportera pas, que son père en mourra, qu'elle partira dans sa région (Ardennes) avec les enfants pour me faire la guerre et que les enfants auront plus tard toutes les difficultés du monde à cause de notre divorce.

Donc pour rebondir sur le post de SOSHommesBattus, après recherches sur le net, j'ai trouvé les éléments suivants :

" Un père ne voit ses enfants que 4 jours par mois dans 75% des cas. Une rupture totale du lien père-enfant se fait peu à peu, en moins de 5 ans. Dans plus de 50% des cas, le père disparaît tout simplement. " (http://affairesfamiliales.word press.com/2012/02/10/societe-a lienee-insee-34-des-enfants-ne -voient-plus-jamais-leur-pere/).

"Pour l’écrasante majorité (88 %), cette séparation a eu des effets à long terme sur leur personnalité [...] 6 % des personnes interrogées évoquent des études écourtées, des conditions matérielles peu propices à la course aux diplômes ou encore des difficultés de concentration. Pour 41 % d’entre eux, l’onde de choc se répercute jusque dans leur vie professionnelle" (http://affairesfamiliales.word press.com/2012/04/03/les-enfan ts-de-divorces-seront-ils-des- adultes-perturbes-que-devienne nt-ils/)

Il est fait état aussi de l'aliénation des enfants (qu'elle prend déjà à parti lors de nos disputes)...

J'ai vraiment peur qu'elle ait raison pour les enfants et que je bouleverse leur futur. Ma femme me dit qu'elle fera des efforts, elle (re)veut bien voir un psy de couple mais je crois qu'au fond de moi, j'ai envi d'arrêter (par manque de courage comme elle dit ou plutôt par lassitude je pense). Mais j'aime vraiment mes enfants et je ne voudrais pas les terrasser, ils sont si jeunes.

Maintenant que je suis de nouveau en poste à Paris, je vais surement aller payer ma cotisation à SOS Papa et passer aux permanences mais sans être certain de trouver LA solution.

Je suis un peu tétanisé dans les actions que je souhaiterai entreprendre, tenaillé entre mon équilibre personnel et le futur de mes enfants.

Merci de votre temps et de vous soutient nombreux.
Amicalement.
K.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Clara

Enregistré: 27.11.2011
Messages: 51

27.04.2014 - 16:21: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Je suis d'accord avec la moderatrice quand elle dit que des parents divorcés c'est un moindre mal pour les enfants que des parents qui se dechirent constament devant leurs yeux . Dans le cas d'un couple normal c'est certainement vrai , un homme normal , une femme normale , mais qui ne s'entendent plus .

Mais quand je pense au cas de mon ami , ou des cas similairs , ..... et on sait que les enfants sont toujours attribués à la mère , ...... s'ils sont livrés à seulement une malade mentale perverse et manipulatrice ...... je ne peux pas m'imaginer qu'ils soient mieux comme ca . Mais s'ils grandissent en voyant en permanence un de leurs parents maltraité par l'autre , violence physique ou psychique , ce n'est definitivement pas mieux non plus .

Un parent normal qui voit ses enfants deux week-ends par mois a peu de possibilités de proteger leur psychisme contre les intoxications d'un manipulateur pervers qui vit avec eux en permanence .

Je suis moi meme née dans une situation annormale . Je ne le savais pas . Parce qu'on n'a pas la possibilité de comparer . Mon parent "annormal" prenait bien soin d'empecher qu'on ait du contact avec d'autres gens , famille ou amis , et quand on est née la dedans on ne sait tout simplement pas que ce qu'on vit n'est pas normal . Je l'ai realisé l'automne dernier . Je savais bien que j'avais grandi bien seule et sans contact avec d'autres gens . Quand j'ai appris qu'il existe une maladie mentale appellé "pervers narcissique" , c'etait en 2010 , je me suis souvent dit "tiens , j'ai eu naturellement cet etat que les pervers provoquent intentionellement pour leur victimes" .

Ce n'est que l'automne dernier que j'ai realisé que cet etat avait été crée intentionellement ! J'en souffre encore . Je realise petit à petit quelle ENORME influence tout cela a eu sur toute ma vie . Je le realise maintenant . Je n'ai pas de contact avec mon ami , depuis plus d'un an , mais je vais de decouverte en decouverte , aussi bien en ce qui concerne sa situation à lui que la mienne .

C'est contenu dans le mot "manipuler" que la victime ne realise pas ce qui lui arrive . Si quelqu'un vous enferme dans une piece et ferme la porte à clef , on s'en apercoit . La manipulation on ne s'en apercoit pas . Un homme ou une femme adulte qui est victime d'un pervers manipulateur ne s'en rend deja pas compte , malgré que il ou elle a generalement vecu une vie normale precedament . Quand on nait la dedans , on realise encore moins . On souffre , mais on ne sait pas pourquoi . On croit que le monde doit etre comme ca . Et on fait confiance au parent , qui est votre "superieur" en quelque sorte , et qui connait la vie certainement beaucoup mieux que vous .

J'aimerais tant pouvoir parler avec mon ami de tout ca . Pour lui , pour ses enfants , pour moi meme . C'est le hasard qui nous a fait rencontrer . Le travail qu'on fait n'a rien à faire avec ca non plus . Mais on peut dire que le hasard a vraiment bien fait les choses , en dehors de s'entendre super bien , on est vraiment fait pour s'aider l'un l'autre .

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Mira

Enregistré: 15.04.2014
Messages: 4

03.07.2014 - 15:26: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour Korhk, j'arrive peut-être un peu après la bataille (ou la guerre), je crois..?

Vous savez, mes parents ont divorcé un an après ma naissance, ma mère m'a élevé toute seule, ça ne m'a pas empêché de devenir quelqu'un de très bien, enfin je crois!
Je pense que vos enfants seront bien plus malheureux de vous voir dans une relation toxique, que dans une situation où vous êtes seul mais heureux.
Vous savez, pour avoir bossé en foyer, je peux vous dire que les enfants se rendent compte de beaucoup de choses très vite, et ils ont leur idée bien à eux de ce qui se passe et du pourquoi ça se passe. Ce que je veux dire, c'est qu'ils savent bien que ça ne va pas, et pourquoi.
Quant à en obtenir la garde, votre avocat a sans doute raison, c'est difficile d'obtenir assez de preuves, mais je pense que c'est toujours possible. Difficile aussi de ne pas instrumentaliser les enfants au moment du divorce et peur qu'ils ne disent rien pour protéger leur maman...
Mais même dans ce cas et dans l'hypothèse où la mère aurait la garde majoritaire, je pense que vous auriez bien plus de poids et de carrure pour les protéger si vous êtes éloigné d'elle qu'en restant sous emprise comme c'est le cas actuellement.
Prenez votre temps, mais la vie est courte...
Courage, d'après ce que je lis vous allez dans la bonne direction on dirait.
Au plaisir de vous lire bientôt.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Korhk

Enregistré: 27.07.2012
Messages: 14

04.07.2014 - 13:46: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour à toutes et tous et merci à Mira de son témoignage.
Comme je le disais, j'avance un peu avec un cabinet d'avocat spécialisé (http://www.avocats-violence-co njugale.fr/) mais comme dit, le nerf de la guerre est l'argent et les tarifs sont élevés...
Néanmoins, je vais toujours dans la direction de la séparation, ma femme étant toujours dans le même schéma de colère et de souffrance.
Elle est toujours en limite burn-out et dépression : il y a eu des épisodes où elle parlait sérieusement du suicide, elle a bu, elle est partie 2 fois chez des amies le WE pour ne plus être avec les garçons et moi, etc.
En ce moment, elle voit un psy car elle se dit en souffrance depuis que j'ai essayé de me reprendre en main et qu'au détour d'une dispute, je lui ais dit que j'étais allé voir une psy pour violence conjugale. Elle dit que pour elle, jusqu'à ce moment, elle pensait que tout allait bien dans la famille. Bref, no comment, chacun sa vision de l'histoire.
En tout cas, les enfants se rendent bien compte de la situation et le grand semble en vouloir à sa mère car il lui redit ou refait des choses qu'il a malheureusement vu dites ou faites sur moi. Quand au petit, c'est souvent moi qui m'en occupe le plus (repas, change, etc.).
Merci encore à vous pour vos contributions, c'est encourageant, des fois je perds un peu la motivation et la confiance en moi.
K.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
JIMI

Enregistré: 10.04.2012
Messages: 21

14.07.2014 - 22:46: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonsoir Korhk,
On a tous des doutes et des craintes quant au devenir des enfants. C’est normal d’avancer, de se raviser, de reculer, pour finalement avancer encore.
Ce qui revient souvent, et avec le temps ce que l’on qualifie de plus dévastateur, c’est l’après des phases d’accès paroxystique de violence (verbale ou physique ou ces périodes d’agitation), quand l’être que l’on aime encore malgré tous ce que l’on endure vous donne un moment de plénitude qui vous fait croire encore à un amour partagé (factice par l’impression désagréable de décalage qu’il vous laisse), avant la crise suivante qui ne tarde pas et le plus souvent sans raison. Si tu lui parles de ces accès elle ne s’en souvient pas, comme s’il y avait une véritable amnésie de ces phases paroxystiques.
Les enfants aussi ne sont pas épargnés. C’est souvent un des enfants qui trinque quant on est absent : c’est toujours le même, l’enfant qu’elle ne comprend pas et qui va subir sa violence quant tu n’es pas là pour prendre les coups ou le harcèlement ; parfois c’est plusieurs enfants qui sont victimes.
Le garçon ou la fille (à l’âge adulte) qui subit raconte la même histoire : des tonnes de reproche et c’est jamais assez bien, en complément des mots destructeurs, et surtout le lendemain des crises paroxystiques, les effusions de tendresse et les câlins comme s’il ne s’était rien passé, et toujours en décalage dans le déni ou plutôt l’amnésie. Les conséquences sur ces enfants, que le père soit resté ou pas, sont les mêmes et variables selon les individus. On peut en énumérer : à l’âge adulte perte d’estime et de confiance en soi, difficultés dans l’attention, hyper activité, difficultés pour s’organiser, difficultés dans les études, fatigue et douleurs chroniques diffuses, irritabilité, difficultés à communiquer, anxiétés, accès d’attaque de panique, addictions, harcèlements, comportement violent, vie sentimentale en échec, parfois un tableau bipolaire se dessine, ou trouble de la personnalité.
La compréhension du développement de ces troubles c’est faite dans un premier temps par la recherche clinique, puis du fait des progrès technologiques par la neuro-biologie qui en étudie les mécanismes et qui devient l’axe principal des investissements de recherche depuis le développement de la biologie cellulaire et du génome.
Pour faire court, la réponse est qu’il y a un risque majeur de troubles du fait d’une exposition à un stress intense, prolongé, de la mère pendant la grossesse et dans les premières années de la vie.
Pour éviter de s’engager dans des explications trop pointues, je te propose de lire http://www.enfant-encyclopedie .com/pages/PDF/stress_prenatal _et_perinatal.pdf, travail canadien, qui résume parfaitement en des termes claires et simples les conclusions des recherches actuelles et qui devrait t’éclairer pour les questions que tu te poses. Pour ceux qui ont des connaissances sur la biologie, la génétique et la neurobiologie, je propose de lire dans la collection Key issues in Mental Health , Vol.174 : STRESS The Brain-Body Connection sous la direction de D H. Hellhammer et J.Hellhammer , édité en 2008 chez KARGER .
Tous n’est pas perdu, et il est possible d’aider tes enfants pour qu’ils ne se retrouvent pas dans une situation de perte de chance. Mais pour cela il te faut amener ta femme à se traiter (hospitalisation à la demande d’un tiers en t’aidant des pompiers) et faire suivre tes enfants. S’il y a un trouble psychologique sévère associé au comportement violent , avec un risque majeur reconnu pour les enfants , la garde des enfants te sera accordée ; une mise sous curatelle sera même proposée, selon, pour protéger ta femme, qui ne l’oublie pas est également victime par les mêmes mécanismes.
Comprendre c’est avancer ; c’est le premier pas pour faire face ; fait le pour eux et pour elle ; c’est leur ouvrir la porte.
Bon courage.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Korhk

Enregistré: 27.07.2012
Messages: 14

29.08.2014 - 11:30: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour à toutes et tous,
Je profite de la fin des vacances pour vous faire part de l'avancé de ma situation. Ma femme est toujours border line et les moindres discussions finissent souvet par ses pleurs à chaudes larmes, sa détresse et autre. Pourtant, nous avions passé à mon sens une belle semaine en famille en Bretagne mais elle m'a encore parlé qu'elle partirai avec les enfants, elle a ait une énorme crise dans la voiture (avec les enfants derrière) sur le chemin du retour (elle en a enlevé son alliance qu'elle n'a plus retrouvé...) tout ça à cause de moi comme elle dit.
J'ai donc revu l'avocat, signé les papiers et lundi 11/08 au soir, j'étais près dans ma tête au divorce et je lui ai dit (pas pour l'avocat). Elle a voulu me foutre dehors et comme elle a compris que ce serait pour de bon, elle m'a demandé une seconde chance (après de longs pleurs, discussions, etc.). Le référé de l'avocat est donc ajourné e mon départ aussi. A ce jour, nous sommes dans cette chance.
Au final, elle est toujours dans sa dépression (et moins agressive, est-ce lié ou est-ce vraiment un travail sur elle comme elle le dit ?), je ne suis pas comme elle voudrait (aimant comme au premier jour...) et je suis libre de voir et faire qui je veux (mais sujet à critique quand même). Bref, pas simple.
Et puis elle n'arrête pas de sortir des exemples de familles maleureuses à cause d'un divorce, de me dire qu'il faut du temps pour qu'elle aille mieux (surement vrai mais quand ?), etc. Donc, encore une fois, je reste dans une situation bancale pour ne pas générer le pire.
Mais au fond de moi, je sais que si elle va trop loin une dernière fois comme elle l'a fait auparavant, c'est fini. Mais là, on voit bien que c'est elle qui marche sur des oeufs...
A bientôt.
K.

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Malau

Enregistré: 20.10.2010
Messages: 131

10.10.2014 - 15:35: RE: Mi-physique, mi-moral | Citation Citation

Bonjour!
Oui les degats a long terme sur les enfants sont enormes, c'est pour cela qu'il vaut mieux en definitve ne pas attendre trop longtemps pour se séparer, meme si c'est vrai que les peres voient peu leurs enfants mais il faut insister aupres du Jaf, demander une enquete sociale, exiger de les voir tous les week ends si possible!

Les fils de mon ami, aujourd'hui adultes ont de lourdes sequelles (alcoolisme , drogue, vie affective nulle pour les 3, chomage... je ne prefere pas ecrire le reste, c'est trop horrible! je ne veux plus en parler...). bref 3 vies saccagées, mon ami sait qu'il n'aura jamais de petits enfants et c'est bien triste, mais c'est sans doute preferable..

.Ils ont tous les 3 des vies tres malsaines, sont violents, destructeurs, bref..Ils ont vécu trop de choses dures avec leur parents, comment pourraient- ils en sortir, à moins d'une therapie qu'ils refusent, "maman ne veut pas."..et les décourage, malgré l'insistance de leur pere!

Bon courage et tenez bon!! Rien ne peut s'arranger comme par magie avec ces femmes -là! Amitiés

Malau

 
Envoyer un message privé Envoyer e-mail
Page: < 1, 2, 3 > Répondre Répondre
Raccourci:
Get free forums, guestbooks, calendars, shorturls and web statistics at motigo.
Site Information